La Patrouille Simple

Des passionnés de maquettes, d'aviation et de technologie aéronautique française de 1935/1955, et aussi des autres aviations.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Nieuport 11 n°576 Jean Navarre Verdun mars 1916

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
xan

avatar

Messages : 187
Date d'inscription : 01/04/2011

MessageSujet: Nieuport 11 n°576 Jean Navarre Verdun mars 1916   Dim 2 Fév - 9:48

Bonjour,
j'ai l'honneur et l'avantage de vous présenter mon petit dernier :

Le Nieuport ni.11 n°576 de Jean Navarre

Il s'agit de la maquette Eduard. Elle est archi-connue, je ne m'étendrais donc pas dessus, sinon dire juste qu'elle se monte très bien.

Mais avant toutes choses, quelques éléments historiques pour mettre la maquette en situation

Nous avons laissé Jean Navarre lors de son passage au MS12. Alors qu'il volait sur Morane type N en octobre 1915 :




la BNF a mis en ligne sur son site gallica, l’intégrale de "la vie aérienne" de 1916 à 1920
On y trouve les récits de guerre (30 pages!) de Navarre by himself!





J'ai essayé de chercher dans les récits de Navarre écrit en 1919  dans la vie aérienne des éléments chronologiques, mais cela est mal aisé. D'ailleurs Jean Navarre joue carte sur table:


voici néanmoins ce que j'ai pu noter:

24 février 1916 arrivé à la  N67

Navarre réussit le premier « doublé » de la guerre le 26 février 1916

terrain près de verdun (il a un avion d'après ses souvenirs)

2 mars, il abat son 5ème boche sur le N°830
selon la légende d'une photo publié sur le site Jean Navarre. pb cela ne correspond pas.

un albatros abattu main non homologué

8 Mars Pierre blessé, quelques jours après évacuation du terrain

Le 1er avril, il est nommé sous-lieutenant

1 avril victoire non homologuée

4 avril 4 avions abattu seul 1 homologué

Le 22 avril la N 67 est basée à Froidos

24 avril deux victoires non homologuées (10 heures de vol)

24 avril 11 homologué

le premier « quadruplé » le 26 avril 1916 à Verdun également

en mai : « le temps se gâta après cette série du mois d'avril. Chaque fois qu'il pleuvait et que le temps empêchait de combattre – il fallait qu'il fût bien mauvais- je demandais la permission avec mon petit 80ch d'aller prendre l'air de Paris.

Le soleil réapparaissant il retourne à son escadrille et s'envole «sur « un des premiers 110cv réceptionnes » (donc en mai 1916, premier nieuport 16, celui avec le fanion)

accident (épisode de l'atterrissage sur le toit) puis on lui en donne un autre neuf.

Après la narration de cet incident , il précise avoir deux nieuport pour lui afin de pouvoir voler le plus de temps possible.

Non daté : épisode de la rencontre avec un farman le Ni16 est détruit on  lui donne un autre avion certainement le 872. ou le 1130

19 mai 1916 12 victoire et mort de Boillot

17 Juin 1917 gravement bléssé à bord du 1130 il précise alors la couleur rouge du fuselage de son avion



d'autre part Navarre a à ma connaissance piloté régulièrement 4 Nieuport.
voici la chronologie que j'ai pu établir, me basant sur diverses sources:


Le maquette représente le premier de ceux ci , le Nieuport n°576.
J'en connais quatre photos:
ces deux là se trouvent sur la toile:





et celle ci dans les récits de Navarre



- En fait, Navarre ne parle pas de cet avion...
Ce qui est bizarre , c'est qu'il n'y a pas un mot pour le BB nieuport, nouvel avion pour lui; Il se plaint juste à plusieurs reprises de n'avoir que 47 cartouches de la lewis, alors que les « boches » eux en ont 500...

- on sait qu'il arrive à la N67  le 27 février , donc vite après le début de l'offensive Allemande.
J'en connait trois photos en vol, dont celles-ci.

- Pour le n° de série , je me suis basé sur les différentes parutions sur Navarre.

- rien n'indique que ce fut le premier, sinon son numéro de série (le plus petit des quatre) et le fait qu'il soit de couleur toile et vernis comme d'usage avant la bataille de Verdun.

- C'est très certainement à son bord que Navarre ira sur son terrain camouflé près du front.

- Début Mai, il parle de son 80cv, mais il pourrait aussi s'agir du n°872

- je n'ai pas lu (ou su lire) que Navarre parle de la destruction de celui ci.




Lorsqu’éclate l'offensive de Verdun, Navarre demande à aller à Verdun.
le 24 février 1916, Jean Navarre est muté à la N67, équipé de Nieuport Ni-11 « bébé ».

En quittant la MS12 il ne peut s’empêcher de faire voir la boue de près à un groupe de généraux français et anglais venu inspecter l'escadrille, ce qui lui vaudra des jours d’arrêt à son arrivée dans sa nouvelle affectation, la N67, commandé par le capitaine Villepen.


Ceux-ci se connaissent, ils ont volé ensemble à la MS12 et ne s’apprécient guère...
la relation entre les deux hommes se dégrade rapidement, il n'est que de lire Navarre pour s'en persuader.

La guerre aérienne se modernise , se rationalise, mais la discipline des tours de vol est quelque chose d'incompatible avec Navarre...  

le 26 février est une date important pour Navarre : il effectue son premier doublé qui est aussi le premier de la guerre...
de plus Navarre bénéficie au passage d'un bonus


L'arrivée du capitaine Saint Sauveur à la tête est une bénédiction pour Navarre. En effet le chef d'escadrille sait comprendre Navarre, l'autorisant même à dormir en ville pourvu que le matin il soit là pour voler, ce que fait Navarre sans relâche...

Outre le fait que l'on constate que Navarre vole sans relache, on voit aussi dans ce passage l'évolution de la guerre aérienne avec l'apparition des vols en escadrille, notion totalement étrangère à la mentalité de Navarre...

après ce (long) préambule, place aux photos:























Le dio est en cours d'élaboration, je ferais donc une nouvelle série de photo une fois celui-ci fini, avec à nouveau une tartine pour vous parler du rapport de Navarre aux fantassins des tranchées et de son terrain avancé près de tranchés vers Douaumont



Xan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
xan

avatar

Messages : 187
Date d'inscription : 01/04/2011

MessageSujet: Re: Nieuport 11 n°576 Jean Navarre Verdun mars 1916   Mer 12 Fév - 17:11

Voici le diorama fini les photos finales; mais avant , encore un peu de blabla:
Après avoir ferraillé dans le temps, on va s'attaquer à l'espace en situant les divers endroits où Navarre a stationné durant son instance sur le front de Verdun

Mais avant tout, ceci sera l’occasion de montrer contrairement à ce que l'on pourrait penser, les pilotes ne sont pas déconnectés de la réalité vécu par les fantassins, bien au contraire...
en tout cas ceci est très clair dans le cas de Navarre, il nous le dit lui même:



Si il fait peindre un drapeau tricolore, sur son fuselage , ce n'est pas pour ne pas être confondu avec un emballement comme par exemple Nungesser, mais bien pour être vu des soldats dans les tranchées. Dans le même esprit, à chaque patrouille il se montre le plus possible aux fantassins comme il le dit dans le texte.
sa manière de voler 8 à 10 heures par jour, qui lui feront gagner le surnom de la "sentinelle de Verdun" est une manière de soulager la peine des fantassins.
Ceci lui rendent bien ses attentions et il sera très populaire parmi les poilus.

Jean Navarre arrive volontaire sur le front de Verdun dès la fin février il est versé à la N67 basé à Vadelaincourt, à l'arrière de la ville de Verdun.
En voici une image en septembre 1916:

http://albindenis.free.fr/Site_escadrille/Terrains_identification.htm


Navarre désireux d'en découdre le plus possible avec "les boches", il demande à s'installer avec son mécano plus en avant, tout près du front afin de pouvoir être plus réactif.

le terrain à été identifié: il se trouvait à la périphérie est du quartier des faubourgs pavés de Verdun.
en voici une photo :


Navarre se ravitaille en essence à Vadelaincourt et atterri sur le terrain secret de nuit moteur coupé pour ne pas être repéré.

Voici une carte qui met tout cela un peu en place:

après l'avancée allemande l'escadrille se repli à Froidos.
Navarre ne restera qu'une semaine ou deux sur ce terrain. repéré il doit se replier à Vadelaincourt.
Ce passage témoigne néanmoins de sa volonté de faire corps avec les poilus, et c'est ce moment que je voudrais représenter avec mon dio.


Je ne peux m’empêcher d'être ému à l'idée qu'un de ces poilus en dessous était mon grand-père, Domingo Ouret qui était à Verdun en Mars 1916 avec le 170 RI.

Le 03 mars , le 170RI monte à l'assaut de Douaumont et mon grand père de retour de perm retrouve le régiment complétement défait; il écrit dans son journal (traduit du basque):

Vaucouleurs (Meuse)
le 15 Mars 1916
Nous avons passé la journée dans le même village le 170ième a été anéanti je les ais tous trouvé malade 6 basques morts ou prisonnier pris la ligne de Veaucouleurs Elisalde d'Iholdy Elisalde d'Ainhoa Elisetche d'Hasparren Etchemendy de Mendive Galan d' Ascarat eta galcadet de Cambo

J'ai fait un site pour retranscrire et étudier ces carnets: http://aitatxi.free.fr/index.htm
je dois le reprendre afin de le terminer ( Novembre 17, blessé et amputé du bras droit, fin de partie , mais vivant )

mais revenons à Navarre qui nous raconte l'épisode du terrain secret...



Voici maintenant les photos finales voulant représenter ce terrain:






des photos en gros plan maintenant:




Bon là OK, il va falloir limer le pneu...


Voilà, Ite misa est.

J'ai pris beaucoup de plaisir à ce montage, et continuer sur la lancée avec le Ni11 n°872 (le fameux fuselage rouge) ne me paraitrait pas une corvée.
Je me plait à imaginer que ce fantassin puisse être Domingo Ouret mon Aitatxi (grand père en basque), ou même un gars dans son genre...

Xan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Nieuport 11 n°576 Jean Navarre Verdun mars 1916
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 1/48 Morane Saulnier type N: Jean Navarre novembre 1915
» Jean Charles St Mars
» Jean Navarre - La sentinelle de Verdun
» Duathlon vert ST Jean de braye le 14 mars
» Enduro des loups (Verdun) - 5 septembre 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Patrouille Simple :: Maquettes :: la halle d'exposition-
Sauter vers: