La Patrouille Simple

Des passionnés de maquettes, d'aviation et de technologie aéronautique française de 1935/1955, et aussi des autres aviations.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 P36, le Curtiss Model 75

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Waroff



Messages : 976
Date d'inscription : 01/04/2011

MessageSujet: P36, le Curtiss Model 75   Sam 28 Mai - 8:45

Voilà, je ne vous parlerais pas du Curtiss P-36, (H 75 C1 modèle A1 à A4), il y a des personnes autrement calées sur ce sujet qui pourront vous en dire long comme ça.... je pense à PetitPoucet par exemple.
C'est un gros navion quand on le compare aux MS 406, C 714, VG 33 et autre D520.

Construction entièrement métallique, semimonocoque, je dirais bicoque puisque composé de deux demi coques. Ces demi coques s'assemblent selon un plan horizontal, dessus/dessous dans la réalité, plus conventionnellement droite/gauche pour la maquette



Ailes cantilever assemblées entre elles dans l'axe de l'avion, l'intrados dans la partie centrale forme plancher.
Il aurait peut être été judicieux que Azur en fasse autant dans sa maquette plutôt qu'un plancher rapporté.
Les saumons sont bien restitués avec leur intrados relevé et leur extrados dans le prolongement de celui de l'aile.


Lorsqu'on observe le plan de joint au niveau du pied de dérive on aperçoit un décrocheent". Azur aura probablement pris en compte que la dérive serait calée vers la gauche pour compenser le souffle hélicoïdal de l'hélice tournant vers la droite.
Donc, ne poncez pas cette "marche"


Empennage, les gouvernes de profondeur sont moulées d'une pièce ce qui leur donne un bord de fuite très fin, dommage que ce ne soit pas le cas du gouvernail.


La motorisation fait appel aux Pratt & Whitney R1830 Twin Wasp de 14 cylindres (A1, A2 et A3) en haut
et R1820 de 9 cylindres(A4) en bas, de cylindrée sensiblement identique (30 et 29,8 litres)


On voit ici la différence du capotage moteur en fonction du type de moteur, à gauche pour moteur R1830 et à droite pour R1820.


différences  entre les deux versions



Comme je disais au début de ce fil, je ne connais pas la bête.
Elle me semble fort sympathique et ressemble bien à un P36....
des spécialistes me diront si cette maquette comporte des erreurs ou non, mais qu'importe je ne modifierais pas les formes de la maquette, elle sera montée en l'état. J'apporterais juste deux ou trois modif mineures ici et là, mais pas de grosse chirurgie.
A cette taille, la maquette est trop lisse, ça manque de détail. Les chevauchements des panneaux du revêtement sont figurés par des lignes en creux ce qui est loin d'être réaliste.  Revell en son temps avait fait une belle représentation sur son P40E.
Il va falloir se farcir une grosse séance de gravure pour représenter les innombrables lignes de rivet qui parsèment l'avion.
Heureusement le plastique est tendre  et agréable à travailler.



Intérieur meublé de carte et profilés plastique 0,5x0x5, en "C" , en "H"; peinture  "interior green" réf Humbrol authentic. En fait il s'agissait d'une couche de protection "aluminized zinc chromat primer(green color) in accordance with US  Army Air Corps practice"
Je vais pouvoir rajouter les canalisations électriques, diverses durites et aûtre câbles. Le panneau supérieur comporte une lèvre dans laquelle viendra se glisser le câble de commande d'ouverture de la verrière coulissante.


le moteur Pratt R 1820, apparaît comme ayant ses cylindres noirs, carter alu et carter réducteur gris clair légèrement bleuté. Les trous des bougies sont percés, il va falloir habille ces éléments de base avec des  fils d'allumage, entretoises, des déflecteurs et leur bavettes, les anneaux support de capot....




Montage sans prise de tête, loin des chiffres et sans pied à coulisse.
Ici, les mouches ont droit de cité.
N'empêche, on découvrira vers la fin, la finalité de cette maquette. A ce moment là les mouches prendront leur envol... Very Happy

J'ai récupéré les divers boîtiers originaux découpés de leur support, et fabriqué le cartable en collant de l'alu sur un bout de carte plastique. (faut refaire, il est pas assez grand au vu des photos)
Le fait de détacher tous les boîtiers et les coller directement sur les flancs du demi fuselage donne plus de volume et de profondeur au relief.
Divers fils électriques figurent.....Euhhhh...ben, des fils électriques!
Rajout d'une console pour bouton
prochaine étape, quelques autres boîtiers puis mise en couleur.



la maquette est lisse comme un miroir, or le Hawk était constellé de rivet, et à cette échelle, il est nécessaire d'en faire "sentir" leur présence.
En haut l'aile de la maquette, en bas superposition du "plan de rivetage" de l'aile.
On remarque que certaines lignes ne vont pas jusqu'au bout.
Vous imaginez la jouissance de passer la roulette sans dévier de la ligne.






En intervenant sur nombre de fils de discussion consacrés au Curtiss H 75, je me suis mis à rechercher quel type de traitement anticorrosion recevait le H 75.
Voici un résumé, et vous vous rendrez compte que l'on est loin du "interior green" pour les faces internes des ailes, alors que cela était valable pour les H 81 et suivant.
Dans le cas des H75, le revêtement devait faire appel à des feuilles d’Alclad, ce qui lui permettait de rester « nu ».
La résistance de l’Alclad à la corrosion est telle qu’il n’est pas nécessaire de procéder à un traitement de surface. Cette résistance est assurée par les couches d’aluminium pure qui recouvrent ses deux faces (1/20 de l’épaisseur de l’âme). Ces couches d’aluminium pur (99,5%) sont déposées au laminage de la feuille.
C'est ainsi que dans bien des cas les H75 furent livrés métal poli.

Dans le cas des H81 et au-delà, Curtiss semblerait avoir utilisé comme revêtement pour ses appareils des alliages d’aluminium, moins coûteux que les Alclad, mais nécessitant un traitement anticorrosion et de de protection.

J’ai retrouvé les informations  en ce qui concerne les « couleurs » que pouvaient revêtir les H75 A1, A2, A3 et A4 à leur livraison :

Synthèse d'une notice de 1939 de H 75A à moteur R1820 (A4) et moteur R1830(A1 , 2 et 3) :

Finition


Le revêtement de l’appareil sera laissé métal naturel et poli au brillant.
Aucune peinture ne sera appliquée, sauf pour les marques et insignes.

La protection de la structure contre la corrosion sera exécutée conformément avec les méthodes standards en vigueur de l’USAAC:



En général, tous les éléments en aluminium ou alliage d’aluminium, excepté ceux qui suivent seront soumis à un traitement anodique après nettoyage et avant application d’un primaire.

Les parties suivantes seront anodisées :
- éléments de fonderie en alliage d’aluminium
- éléments en alliage d’aluminium tel que réservoir d’huile, essence
- canalisation en alliage d’aluminium, huile, essence, instruments, GMP
- alliage d’aluminium forgé de diamètre ou épaisseur >3,2mm (1/8 pouce)
- alliage d’aluminium en feuille ou tube servant de support aux conducteurs électriques et câbles de commande
- pièces en alliage d’aluminium et Alclad


En général, toute partie en acier, incluant rivet et rondelle, seront cadmiées.
Les éléments suivant ne le seront pas :

- parties en métal résistant à la corrosion ou en inox , structure soudée de grande dimension comme le bâti moteur
- câbles, ressorts
- partie ou pièce dont la fonction est d’assurer un glissement axial ou radial.
- câble et rondelle frein

En général, toutes les parties seront peintes avec une couche de primaire immédiatement après le traitement anodique ou le  placage cadmium ou le nettoyage, mais avant assemblage.
Après assemblage, les couches de peinture seront appliquées comme demandée selon les indications.
Les éléments ou surfaces difficilement accessibles après montage peuvent être peintes avec une ou plusieurs couches de peinture de finition avant assemblage.
Toutes les  parties en Alclad recevront une couche d‘enduit industriel(lionoil, primer ou équivalent) avant assemblage.
Toutes les  parties autres qu’en Alclad recevront une couche de primaire avant assemblage. Les surfaces intérieures comprenant aussi l’Alclad des ailes et de la queue recevront une couche de Aluminium enamel après assemblage.

L’intérieur du fuselage est fini avec une couche de primer zinchromate aluminisé (green color) suivant les directives de l’USAAC.

Les surfaces extérieures auront une finition métal naturel, poli au brillant suivant les directives de l’USAAC.

Le revêtement des gouvernes sera fini avec un enduit nitrocellulosique dont la couleur sera indiquée par le client.
Les insignes seront peints sur l’avion et seront définis par le client qui avisera Curtiss W.Corporation au moment opportun.

Résumé :

- intérieur fuselage : green color,  interior green probablement ANA 611
- intérieur aile : aluminium
- bâti moteur : couche de primaire YZC





une micro avancée avec deux ou trois câbles et canalisations du boîtier d'inhalateur (?) en se basant sur les photos.
ça passe derrière la boîte à document en tôle emboutie pour disparaître en arrière de la plaque de blindage, donc pas la peine de les faire ressortir à l'autre bout.
D'ailleurs j'ai refait cette boîte à document un peu plus grande, toujours en alu de café, avec ses nervures en relief.
Les câbles sont en liés en faisceau et sont protégés par une gaine métallique tressée, d'où la couleur métal.

[attachment=0]lateral droit.jpg[/attachment]



Ce montage était en train de s'enfoncer dans les abysses et rejoindre le Titanic;
Derrière le siège, la cloison dorsale composé d'un cadre ajouré d'un magnifique trou ovale (qu'on obture vite d'une carte plastique, sinon le pauvre pilote se gèlerait les c...*). Le cloisonnement de ce cadre permet de limiter le volume de l'habitacle à chauffer. Azur a joliment fait le cadre mais à omis de boucher ce trou.
Bon, une fois le siège en place, on ne verra ni le trou, ni son obturateur en tôle, aussi n'ai je pas figuré les attaches rapides sur le pourtour.
la section du capot devant le pare brise est trop arrondi, mais bon.... :mrgreen: on va rester comme ça hein?... 😉




18 bougies pour ce Curtiss H75 avec son moteur R-1820 de 9 cylindres....
les demi cylindre ne s'ajustent pas de manière impeccable, il y a toujours une "marche" à quelques cylindres. Il faudrait les détacher du carter, coller les demi cylindre entre eux, puis coller les cylindres reconstitués sur le carter....ce qui ne servirait à rien si on prendrait la peine de figurer les déflecteurs en tôle qui se trouvent entre chaque cylindre, et que bien des fabricants, souvent, ne représentent pas!
Donc, faudra confectionner ces cache misère....euhhh, ces déflecteurs voulais je dire.
J'ai virer les demi couronne portant les fils de bougie pour les remplacer par du fil de cuivre plus fin. Les fils de bougie sont des fils électrique de 0,2 dont j'ai conservé l'isolant partiellement pour représenter le presse étoupe et le blindage de bougie.
Couper tout ces petits bouts de fil, les dénuder, les coller, c'est pas un taf pour moi ça!   :venere:
Z'auraient pas pu mettre un monocylidre? comme sur les bons vieux tracteur Bautz?!..... :mrgreen:
Un petit coup de peinture et ça homogénisera tout ça.


montage rapide de la planche de bord....facile, il suffit de coller empilé les trois éléments en photodécoupe  Smile


Les déflecteurs sont posés. Ces derniers servent à forcer la circulation de l'air autour des cylindres de manière réguilère pour un refroidissement homogène.
Les entretoises sur les têtes de cylindre sont fait avec du profilé plastique.
A droite, une photo d'un moteur "dans son jus" qui était à vendre récemment en guise de presse papier...il manque à ce moteur des fils de bougies et des éléments déflecteurs, puis tout un tas d'autres choses...



waroff a écrit:
la section du capot devant le pare brise est trop arrondi, mais bon.... :mrgreen: on va rester comme ça hein?... 😉

Ou un petit coup de lime par ci, un emplâtre par là....
Il manque un petit chouïa par ci, et il y en a un chouïa trop par là, mais ces pouièmes suffisent à gâter le galbe du capot supérieur. A cause de cela, le côté légèrement anguleux du capot disparait. Jugez par vous même:


J'ai présenté le fuselage aux ailes et contrairement à la chèvre qu'on présente au bouc, ça s'emboîte très mâle..c'est à dire que ça rentre forcé.
Ce faisant, ça écarte les extrados et le dièdre s'en ressent puisqu'il disparaît.
Il faut enlever au moins 1,5mm à chaque raccord karmann pour que ça puisse s'ajuster sans contrainte.
Mais en redonnant la section ovalisée vers le bas, on gagne ces 1,5mm de part et d'autre, mais il faut néanmoins raboter les raccords karman  de mainère progressive vers le bord de fuite.
Travail indispensable sous peine de voir le dièdre devenir nul (il est quand même de 7° mesuré sous l'intrados) Je conseillerais de découper une carte plastique de forte épaisseur collée en guise de longeron en avant du logement des roues pour maintenir le dièdre de manière ferme.
Nous sommes dans le cas typique où le millimètre est important puisqu'il génère un défaut qui saute au yeux
Ci dessous, emboité de force, malgré le pincement de l'avant, et ajusté pour obtenir le dièdre de 6°(dans le plan de l'aile)



Voici l'avant du fuselage, "pincé" dans sa partie basse après découpe du capot armement supérieur. Un peu d'eau bouillante, un peu d'effort et hop!....



Bonsoir,
après ponçage du fuselage, j'ai voulu poser la roulette de queue pour pouvoir fermer cette partie et la "noyer" le raccord. Si on fait selon la notice, on se retrouve avec le bras de la roulette qui émerge et fait saillie et ne demande qu'à se rompre au premier effleurement.
J'ai donc percé le pivot, puis scier la partie pivotante. D'un, on pourra la fixer à la fin du montage, et deux, on pourra l'orienter à son gré.
J'ai scié plus haut afin de garder de la matière sur le bras de la roulette afin d'avoir une meilleure solidité lors du collage de la broche.

La reproduction des ces pièces par Azur est suffisamment fidèle pour le peu que l'on en verra à la fin.... :mrgreen:





Dernière édition par Waroff le Ven 6 Jan - 19:34, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Waroff



Messages : 976
Date d'inscription : 01/04/2011

MessageSujet: Re: P36, le Curtiss Model 75   Sam 28 Mai - 8:54

Bonjour,
après divers travaux sur le fuselage et l'habitacle, un coup d'oeil sur les ailes.
Azur nous a gratifié de surface ultra lisse, avec une gravure fine en creux.
Manque de chance, le revêtement des ailes était réalisé par des panneaux se recouvrant sur leur bord.
Même méthode que sur le Breguet, masquage et "surfacer".
Les trappes de visite sur l'extrados à l'aplomb des bouches de mitrailleuse ont leur dessin erronés.
Azur les a graver plus longue que large et à l'examen des photos on se rend compte de l'erreur.
Donc le mastic est de rigueur pour reboucher la gravure en trop (en blanc).
Au premier plan aile traitée au "surfacer"


aile traitée au "surfacer" au deuxième plan


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Waroff



Messages : 976
Date d'inscription : 01/04/2011

MessageSujet: Re: P36, le Curtiss Model 75   Mar 31 Mai - 19:39

Bonsoir,
La bordure de l'appui tête reçoit une bande d'aluminium autocollant pour figurer le renfort.
Ce renfort est fixé par deux rangs de rivets au pas serré. A comparer avec le pas des lignes de rivets
qui soulignent bou^mes et lisses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Waroff



Messages : 976
Date d'inscription : 01/04/2011

MessageSujet: Re: P36, le Curtiss Model 75   Ven 3 Juin - 11:12

Bonjour,
Le pilote était protégé à l'arrière pardeux plaques d'acier.
L'une d'elles, de forme oblongue, venait obturer le trou du cadre qui la reçoit et une série
d'agrafes boulonnées sur sa périphérie la fixait.
Au dessus, la plaque d'appui tête avait son bord inférieur s'ajustant au bord du trou du cadre
pour assurer la continuité de la protection. Deux echacnrures en partie basse pour éviter les boulons
de la plaque précédente. A la base de l'appui tête rembourré, deux autres encoches pour les pattes de
fixation du support de siège.

glissière en profilé laiton en "U" de 0,5x1





appui tête et blindage


l'ensemble a reçu du "interior green ANA6 11"  de "humbrol authentic"
là dessus, faudra un petit jus pour accentuer le relief et le jeu d'ombre.
L'ensemble restera très propre, car ce sera un avion pas encore opérationnel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Waroff



Messages : 976
Date d'inscription : 01/04/2011

MessageSujet: Re: P36, le Curtiss Model 75   Mer 8 Juin - 21:04

Bonsoir,
avant de passer le jus, une petite couche de vernis s'impose.
Vernis pébéo  à raison de 2/3 brillant et 1/3 mat au pif. Une goutte d'alcool et un chouïa d'eau.
Deux couches au pinceau. Le vernis se tend et assombri la teinte et renforce le relief.
On aperçoit les étiquettes de service(photodécoupe) sur les parois intérieures



Je m'aperçois que le "interior green"  est trop vif, il faut dire que le "green color" préconisé par Curtiss était plus griseâtre,
plus terne. Je m'en vais changer ça...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Waroff



Messages : 976
Date d'inscription : 01/04/2011

MessageSujet: Re: P36, le Curtiss Model 75   Jeu 9 Juin - 21:42

Donc, peinture reprise avec un ton plus terne.
J'en profite pour retailler les fenêtres latérales. Celles ci avaient leur bord avant échancré.
Ceci devait permettre, lorsque la verrière était fermée, d'avoir deux orifices pour empêcher l'embuage
des parties tranparentes.
Adhésif aluminium pour simuler l'armature du plexiglas et "rivetage" au tube de 0,3mm.



Au suivant...-l'autre côté, quoi!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Waroff



Messages : 976
Date d'inscription : 01/04/2011

MessageSujet: Re: P36, le Curtiss Model 75   Ven 10 Juin - 20:31

Et v'la l'autre côté,


A présent, on va pouvoir passer à une autre étape.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Waroff



Messages : 976
Date d'inscription : 01/04/2011

MessageSujet: Re: P36, le Curtiss Model 75   Jeu 16 Juin - 20:10

Lors du montage du siège et de son support, on se rend compte que ce dernier est trop court. Les deux points de fixation sur le cadre arrière sont trop bas.
Il faut rallonger les "jambes" du support de 3mm pour rehausser les ancrages supérieurs et les faire correspondre aux échancrures aménagées dans la plaque de blindage de l'appui tête.
j'en ai profité pour installer à droite, sous le pare brise, le volet de la prise d'air cabine. On creuse, puis on place un morcuea d'alu plié pour figurer ledit volet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Waroff



Messages : 976
Date d'inscription : 01/04/2011

MessageSujet: Re: P36, le Curtiss Model 75   Ven 17 Juin - 18:19

Bonsoir,
si le support de siège est trop court, le siège est trop bas, en conséquence, le manche serait trop court...
De toute façon, il n'a pas la bonne forme. un morceau de fil électrique 9/10, découpage de la pièce originale,
perçage, enfilage. Le vérin amortisseur à l'avant est fait avec du fil 3/10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Waroff



Messages : 976
Date d'inscription : 01/04/2011

MessageSujet: Re: P36, le Curtiss Model 75   Ven 17 Juin - 22:13

Essai du manche à balai sur le plancher (en fait l'extrados de l'aile).
Les demi ailes sont assemblées dans l'axe de l'avion, et les rivets à tête ronde sont figurés avec des décals
"Archer", rivets de 18/100 au pas de 10/10, va falloir repeindre pour les intégrer dans l'ensemble.
Une des plaques de renfort est représentée avec de l'alu (capsule de café )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Waroff



Messages : 976
Date d'inscription : 01/04/2011

MessageSujet: Re: P36, le Curtiss Model 75   Sam 18 Juin - 22:46

Plaques d'usure rapportées en alu.
le manche et les tringles de commande sont peints en "yellow zinchromat", rien ne précisant si les
éléments de ce genre recevaient du "green color" comme les surfaces inétrieures de l'habitacle.
La tringle inférieure "tourillonne" sur deux paliers et entraîne un levier qui attaque les bielles de commande d'aileron.
Le tube supérieur commande les gouvernes de profondeur.


les rivets  "Archer" donnent un peu de relief et suggèrent l'assemblage des demi aile.


un jaugeur est rajouté  au droit du manche, ainsi que deux canalisations rigides.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KitRookie37

avatar

Messages : 571
Date d'inscription : 01/04/2011
Age : 49
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: P36, le Curtiss Model 75   Dim 19 Juin - 7:40

Bonjour les potes,
Comme l'a dit Xan, ton approche de la maquette est vraiment top. J'aime beaucoup. cheers
Amicalement.
Alain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Waroff



Messages : 976
Date d'inscription : 01/04/2011

MessageSujet: Re: P36, le Curtiss Model 75   Lun 20 Juin - 23:33

Aujourd'hui, mise en place des 12 cartouches de signalisation de calibre 1 pouce,
quatre blanches, quatre vertes et quatre rouges. Elles sont fixées par des ressort en lyre,
et présentent leurs couleurs au regard du pilote.
Une bande de carte plastique reçoit douze morceaux d'étiré de diamètre 0,8mm.
Une fois la colle bien sèche, on coupe ce qui dépasse, un coup de peinture verte pour le fond, métal pour les cartouches,
puis un coup de beige des deux côtés en prenant soin de laisser une fine bande de la couleur métal au milieu
pour figurer la lyre de maintien, et une touche de blanc, veret et rouge aux extrémités.
On coupe la bande à la bonne longueur et on colle l'ensemble en place.
Evidemment, cela aurait été plus simple de le faire avant assemblage des demi fuselage.....

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fafl

avatar

Messages : 187
Date d'inscription : 10/04/2011

MessageSujet: Re: P36, le Curtiss Model 75   Mar 21 Juin - 2:20

c'est mieux que bon nombre de profile ou photoscope
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stéphane GUERRERO



Messages : 609
Date d'inscription : 01/04/2011
Age : 48
Localisation : Vriange, pas loin de Dole (39)

MessageSujet: Re: P36, le Curtiss Model 75   Ven 24 Juin - 0:08

Quel splendide boulot!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tempest

avatar

Messages : 288
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 43
Localisation : 's Elsass

MessageSujet: Re: P36, le Curtiss Model 75   Ven 24 Juin - 8:09

fafl a écrit:
c'est mieux que bon nombre de profile ou photoscope

+ 1 !!! Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Waroff



Messages : 976
Date d'inscription : 01/04/2011

MessageSujet: Re: P36, le Curtiss Model 75   Dim 26 Juin - 20:42

La fixation des fils d'antenne sur la dérive de la maquette était problématique.
Finalement j'ai opté de faire comme sur le vrai, c'est à dire faire une patte de fixation.
perçage dans une chute de photodécoupe, mise en forme aux ciseaux et à la lime,
refend de la dérive à la lame de scie, et collage à la cyano et le tout est joué, il suffira d'enfiler les brins
dans l'orifice de cette languette.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Waroff



Messages : 976
Date d'inscription : 01/04/2011

MessageSujet: Re: P36, le Curtiss Model 75   Lun 4 Juil - 15:51

Bonjour,
pas une grande avancée ces derniers jours, mais je suis sur le point de fermer le cockpit par le bas en fixant définitivement "le plancher", (qui en fait est l'extrados des demi aile.)
J'ai rajouté deux guides sur les côtés pour la ceinture abdominale (fil électrique de 0,4) et la poignée de réglage en hauteur sur la droite
Le harnais a été passé à la flamme pour recuire le métal lui faisant perdre son élasticité et.....sa peinture.
Edit mai 2015:  il n'y avait pas de bretelles sur les P-36 et H 75. je vais donc les supprimer de la maquette mais il faudrait aussi que je remplace la ceinture abdominale...

Donc peinturlurage en beige clair, "couture" faite au crayon de couleur.
Sur le support du siège, j'ai refait l'arceau en arc renversé, l'original étant pas assez convaincant.
J'ai pris la liberté de peindre ce support en "yellow zinchromat", tout comme les pédales de palonniers. (vu sur certaine photos couleurs d'époques)


présentation du siège dans l'habitacle, sur le plancher les jaugeurs d'essence ont reçu  des décals M.Grant.


Edit; on remarque que le harnais fournit par Azur pour son A4 Mohawk est un  "Sutton" britannique, mais ne propose pas la ceinture large U.S. qui équipait les Curtiss livrés à la France et qu'on trouve dans la boîte des H75 A2/3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gretsch

avatar

Messages : 431
Date d'inscription : 01/04/2011
Age : 55
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: P36, le Curtiss Model 75   Lun 4 Juil - 20:35

Toujours aussi précis, net et beau ! J'interviens peu sur tes posts Waroff, mais sache que je me régale à chaque fois... cheers

Pascal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KitRookie37

avatar

Messages : 571
Date d'inscription : 01/04/2011
Age : 49
Localisation : Tours

MessageSujet: Re: P36, le Curtiss Model 75   Mar 5 Juil - 6:01

Bonjour les potes,
Toujours aussi agréable à l'oeil. J'espère que tu vas l'apporter à Albi.
Amicalement.
Alain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilles



Messages : 109
Date d'inscription : 12/04/2011
Age : 67
Localisation : Gironde La Sauve Majeure

MessageSujet: Re: P36, le Curtiss Model 75   Mer 6 Juil - 13:41

Bonjour
Mais ou sont les photos Sad Sad
Gilles
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Waroff



Messages : 976
Date d'inscription : 01/04/2011

MessageSujet: Re: P36, le Curtiss Model 75   Sam 1 Oct - 22:02

Bonsoir,
j'ai trouvé un peu de temps pour me remettre au plastique...
faible avancée avec la simulation du rivetage des extrados dont je ne vous présente que le gauche.
Le trait de scie à l'aileron donne plus de réalisme.

Avant



Après



Alors, évidemment, j'ai bouché le mauvais côté des trappes de réglage des mitrailleuses....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Athos

avatar

Messages : 584
Date d'inscription : 24/09/2011
Age : 65
Localisation : Près d'orly

MessageSujet: Re: P36, le Curtiss Model 75   Dim 2 Oct - 3:23

Quel boulot hallucinant! Ce montage vaut tout les "marche autour" du monde!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
De la Valéde l'Heure

avatar

Messages : 112
Date d'inscription : 23/09/2011
Age : 52
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: P36, le Curtiss Model 75   Dim 2 Oct - 8:18

Bonjour à tous, Very Happy

C'est un superbe montage qui nécessite une bonne documentation, bravo pour cette finesse Shocked Shocked Shocked
Je suis surement passé à coté mais ton Curtiss est à quelle échelle ?

Bravo encore une fois et vite...la suite Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Waroff



Messages : 976
Date d'inscription : 01/04/2011

MessageSujet: Re: P36, le Curtiss Model 75   Dim 2 Oct - 11:51

Merci à vous,
la maquette est celle de Azur, au 1/32ème.
Pour la doc, j'ai le Fana, , la nomenclature illustrée photographique
et les excellents photos de Life prise à Buffalo aux usines Curtiss trouvées sur la toile.
Je dois "rapatrier" la première partie du montage débuté sur un autre forum.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: P36, le Curtiss Model 75   

Revenir en haut Aller en bas
 
P36, le Curtiss Model 75
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» cablage d''un indicateur de rapport engage dg8 sur un fazer 1000 model 2008
» Cherche Matsushita Pro Model
» 2009 - [Tesla] Model S Sedan
» [Technique] Bricolage kx 82 cc model usa
» cherche rta tout model avec boite be 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Patrouille Simple :: Maquettes :: les ateliers de montage-
Sauter vers: